AASAP AND CO

picture of violet losanges on a yellow background

Mesdames !

Contrairement à ce que vous pouvez penser, le web est fait pour vous. Vous avez des idées, la solution existe et elle n'est pas si compliquée !

  • Découvrez l'offre spéciale solidarité-féminité-business du studio AASAPANDCO, proposée par une femme, avec les mêmes problématiques que vous.
  • Dans ce pack, je vous propose de réaliser les prototypes de vos sites web et applications mobiles : une application mobile en fonction du matériel en votre possession et un site web non automatisé en modes prototypes = 9 550 € TTC (hébergement et mise en ligne non compris - code source livré sur clé USB - application installée sur téléphone portable (Android: version logicielle 8 minimum/Apple: version logicielle 10 minimum) - Kbis exigé - entreprises 100% féminines).
  • Pour vous accompagner dans vos choix et vous conseiller auprès de partenaires que vous aurez choisis : 500 € TTC (participation à deux réunions de travail ou aide au choix du prestataire en fonction des données).

Pour commencer, voici une série de 16 questions auxquelles j'apporte des réponses claires, sans tabous et sans auto-censure :

  1. Un(e) Développeur(se), c'est quoi ?
  2. C'est un(e) professionel(le) qui sait parler aux machines et notamment les ordinateurs. Elle/Il utilise des langages informatiques pour donner à la machine des instructions précises. Une machine n'est pas intelligente (contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire) : par exemple, un ordinateur ne comprend que 0 et 1 : il faut utiliser un langage informatique pour lui donner des ordres qu'il exécute à la lettre, donc il faut être précis. Une bonne image, à titre de comparaison, c'est celle d'un(e) artisan(e). Elle/il applique des recettes et un savoir-faire pour fabriquer un bien ou réparer quelque chose. Le développement, c'est pareil : la/le développeur(se) utilise des langages pour obtenir un outil informatique, un site web ou une application mobile par exemple. Et il existe de bon(nes) ou mauvais(es) artisan(es) : alors pareil pour les développeurs(ses). Il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme d'ingénieur pour être développeur(se). Il existe d'excellentes formations destinées aux adultes qui permettent d'apprendre en quelques mois. Et je vous rappelle que ni Steve Jobs, ni Marc Zuckerberg (il a obtenu son diplôme en l'achetant en 2017) n'ont obtenu de diplôme d'ingénieur. Un(e) développeur(se) formé sur le "tas" est d'ailleurs plus intéressant pour une entreprise : elle/il a tellement "galéré" qu'elle/il peut se débrouiller plus facilement qu'un ingénieur qui est beaucoup plus "formaté" et ne proposera que des solutions qu'elle/il connaît. Il est intéressant de demander sur quels projets et quelles réalisations a travaillé la/le développeur(se).

  3. Un Ordinateur, c'est quoi ?
  4. C'est une machine. Un ordinateur est tout sauf intelligent. Il ne reconnaît que les 0 et les 1. C'est tout comme si vous aviez en face de vous quelqu'un qui ne comprend rien et à qui il faudrait tout expliquer à la virgule près. Pour résumer, un gros débile. C'est la raison pour laquelle le développement informatique est si compliqué et prend autant de temps, parce qu'il faut non seulement expliquer mais aussi dire comment faire. Et c'est aussi la raison pour laquelle les ordinateurs ne sont pas intelligents et que l'intelligence de la machine (la fameuse Intelligence artificielle) n'existe pas. Il existe pour l'instant une intelligence connectée mais certainement pas artificielle. Vous pouvez d'ailleurs remarquer par vous même que si vous déconnectez internet, vos smartphones, vos tablettes et vos enceintes deviennent soudain très cons et incapables de répondre à vos ordres.

  5. WordPress, c'est quoi ?
  6. C'est de la merde. C'est un outil utilisé pour créer des sites rapidement, à moindre coût et sans beaucoup d'efforts. Mais il faut tout de même comprendre un minimum le code pour créer un site web, même avec cet outil. Et il y a des bonnes pratiques de codage qui s'apprennent et qui ne peuvent donc pas s'improviser. Un(e) bon(ne) développeur(se) refusera toujours de reprendre le site web WordPress de votre précédent(e) développeur(se). La raison ? Parfois, le code est tellement "sale" qu'on peut mettre des heures à retrouver des images ou des balises pour les manipuler. En d'autres termes, en plus d'être de la merde, c'est une galère !

  7. Les Cookies, c'est quoi ?
  8. C'est le poison d'Internet : ce sont de petits programmes, intégrés dans le code source d'un site web, qui permettent de récupérer les informations des personnes qui passent de site en site. On en est arrivé à un tel point, que certains sites ne peuvent même plus fonctionner si on n'accepte pas tous les cookies : ce type de pratiques deviendra bientôt en France illégal. Si un commerçant vous interdisait d'entrer dans sa boutique si vous ne lui donnez pas vos noms, prénoms et adresse mail, vous crieriez au scandale et vous auriez bien raison. Selon le code du commerce, vous pourriez même le poursuivre. Les Cookies, c'est pareil : on accepte de donner des informations sur soi, sinon, on ne peut pas continuer à consulter le site web : vous trouvez ça normal ?

  9. Un Cahier des charges, c'est quoi ?
  10. C'est un ensemble de recommandations qui précisent toutes les spécifications techniques et les finalités d'un projet. Faire un site web ou une application mobile, c'est un projet et il faut définir toutes vos attentes. Le flou artistique, en informatique, ça peut apporter de gros ennuis et coûter très très cher.

  11. Le Crossplatform, c'est quoi ?
  12. C'est de la merde. Ca permet d'écrire le code une fois puis de le déployer pour créer plusieurs outils. Avec ce type de développement, les applications, les sites web ne s'adaptent pas à plusieurs écrans (téléphones, tablettes, écrans d'ordinateurs, télés) et le rendu pour l'utilisateur est de très mauvaise qualité. D'une manière générale, tout ce qui va vite en développement informatique est forcément de mauvaise qualité.

  13. Le UX Design, c'est quoi ?
  14. Littéralement, c'est le dessin pour l'expérience utilisateur. C'est-à-dire en gros le placement des boutons, textes, formulaires, liens sur votre site pour qu'il soit très bien compris par l'utilisateur et de façon simple, sans avoir à lui expliquer où cliquer, où lire et où écrire.

  15. Une Application, c'est quoi ?
  16. C'est un mot fourre-tout qui veut tout dire et ne rien dire. Auparavant, cela désignait uniquement une application mobile. Maintenant, certaines personnes utilisent ce mot à tort et à travers pour désigner un outil en ligne. Un site web, ce n'est pas une application. En revanche, il existe des API qui sont des solutions clé-en-main permettant de gagner du temps pour un gros projet. Par exemple, sur les sites de commerce, on utilise des API pour le paiement qui sont des solutions développées par les banques pour faciliter le travail des développeurs et de leurs clients. Plus il y a d'API ou de plug-in installés sur un site web, plus il est volumineux, moins le code est propre, c'est-à-dire de qualité.

  17. Un Hébergeur, c'est quoi ?
  18. C'est la société qui vous loue de la place sur ses serveurs.

  19. Un Serveur, c'est quoi ?
  20. C'est une grosse machine, qu'on pourrait comparer à une commode, dans laquelle il y a des tiroirs dans lesquels on place les sites web. Plus le site est gros, plus le tiroir est gros, plus ça prend de la place et plus ça coûte cher. Une commode a un nombre de tiroirs limité : un serveur a un stockage limité. Un serveur consomme beaucoup d'électricité et de plus, il a besoin d'une température constante. Si un jour on vous dit qu'il faut investir dans un serveur, c'est soit que vous êtes devenue une grosse entreprise avec un(e) responsable sécurité informatique qui assure (une denrée rare); soit qu'on tente de vous arnaquer. Un bon serveur, ça coûte très très très cher et c'est mauvais pour la planète. En termes de sécurité, pour une TPE, il vaut mieux toujours placer son site web chez un hébergeur, parce que ça coûte beaucoup moins cher !

  21. Le Trafic, c'est quoi ?
  22. Le trafic, c'est le nombre de fois où votre site a été visité; c'est comme si un commerçant comptait le nombre de visiteurs dans son magasin. Augmenter le trafic sur un site web, ça veut dire augmenter le nombre de visiteurs (mais pas forcément le nombre d'achats).

  23. J'ai trouvé un Développeur mais je ne comprends rien à ce qu'il me dit !
  24. Fuyez !! C'est comme pour le banquier : si vous ne comprenez pas ce qu'il vous dit, n'investissez pas avec lui.

  25. Les langages informatiques "natifs", c'est quoi ?
  26. En gros, ce sont les langages informatiques de base. Ca peut être également les langages informatiques développés par des grosses boîtes d'informatique et recommandés par elles pour utiliser au mieux leurs outils de développement. Plus on parle à l'ordinateur en natif, plus on va vite pour l'exécution du programme et plus le site ou l'outil va vite mais le développement prend plus de temps. Plus on s'éloigne du natif, moins ça va vite et moins l'outil va vite et le développement prend moins de temps : donc, on fait de la merde.

  27. Pourquoi faire une maquette pour mon site web ?
  28. Si un architecte vous proposait de construire une maison sans vous apporter de plans, vous le prendriez pour un escroc ? Pareil pour le web : un site ou une application mobile, c'est une construction et il faut dessiner toutes les pièces de cette construction afin de l'appréhender au mieux.

  29. La Mode, ça existe aussi en informatique ?
  30. Oui, il existe des langages informatiques, ou des API ou des plateformes de développement à la mode. Mais si j'osais comparer, je vous invite à repenser à la grosse parka orange que vous avez achetée il y a quelques années et que vous ne parvenez pas à vendre, même sur Vinted et même à 1€; et cette paire de plateform shoes que vous n'avez portée qu'une fois ? Un langage informatique à la mode, c'est bien, ça fait avancer la technologie. Mais vous ? C'est quoi votre objectif ? Faire avancer la technologie ou faire avancer votre business ?

  31. Quelles bonnes pratiques à respecter pour ne pas me faire avoir ?
    • Rédiger un cahier des charges.
    • Faire une maquette.
    • Demander à voir les réalisations et les projets personnels: "la start-up avec laquelle je travaillais a fermé" : l'argument à la noix pour dire qu'on n'a jamais travaillé sur aucun projet.
    • "Ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement": ne vous laissez jamais impressionner par le jargon informatique. Plus on en utilise, moins la compétence est là.
    • Simplifier au maximum.
    • Automatiser, c'est perdre le contrôle sur son outil de travail.
    • Privilégier la qualité du code.
    • Rapidité ne veut pas dire efficacité.
    • Penser à tous les publics et notamment les seniors et les personnes souffrant de handicap.
    • Penser aux personnes pour qui internet n'est pas facile d'accès : 6.5 millions de français (mauvaise qualité de connexion) ! Alors, le gros site impossible à charger, avec de la database en veux-tu en voilà, autant dire qu'ils ne le verront jamais !
    • Collecter des données, c'est respecter des règles : il faut s'y soumettre, on n'a plus le choix.
    • Garder les mains dans le cambouis : pour améliorer vos outils, c'est la meilleure façon.
    • Méfiez-vous toujours de quelqu'un qui vous conseille et qui n'a jamais créé sa propre structure.
    • Quelqu'un qui vous prend pour une conne ne sera jamais un(e) bon(ne) partenaire.
    • Deux, voire trois devis, c'est toujours mieux pour comparer.
    • Garder la tête froide, ne jamais se précipiter.
    • Un outil informatique peut toujours être amélioré : exit la quête de la perfection du premier coup, ça n'existe pas !